archive

Portrait

Depuis qu’elle a pris le poste de directrice de la maison d’art de Monte-Carlo, Marietta Vinci Corsini a toujours voué une admiration particulière pour les œuvres du fameux peintre italien du 18ème siècle, Francesco Foschi. En effet, la jeune femme a un gros coup de cœur pour l’art ancien et plus précisément celui du 18ème siècle et c’est tout naturellement qu’elle est tombée sur les peintures de Francesco Foschi qui ont tout de suite attiré son attention.


Après cette grande découverte, Marietta Corsini s’est mis en tête de redorer la célébrité de ce peintre resté dans l’ombre de son vivant et au bout de recherches fructueuses, la jeune femme a réussi là où d’autres ont vite baissé les bras. Aujourd’hui, c’est grâce à elle si de nombreuses œuvres u peintre ont refait surface et ont pu avoir leur place au sein de grands musées et galeries d’art.

Comme pour redonner une seconde vie à l’artiste, Marietta Vinci a également écrit un livre sur lui et ses œuvres et pour la soutenir dans cette entreprise, le très célèbre Pierre Rosenberg en a lui-même écrit la préface.

Actuellement, on connait Francesco Foschi comme un artiste spécialisé dans les paysages d’hiver.

Publicités

Marietta Vinci Corsini est une jeune femme qui a décidé de consacrer sa vie à l’art. Elle vit aujourd’hui à Monaco et dirige la fameuse maison d’art de Monte-Carlo. C’est une galerie à taille humaine, certes méconnue du public à l’échelle internationale, et pourtant au niveau des grands musées et collectionneurs, la maison d’art a une grande réputation.

En effet, Marietta Vinci depuis qu’elle en est devenue la directrice, a fait de la galerie un lieu culte pour les grands collectionneurs d’art qui ont pu compter sur les talents de la jeune femme pour acquérir de nombreuses œuvres d’art anciens et modernes. Si la jeune femme a une préférence pour l’art ancien du 18ème siècle, elle ne néglige pas non plus les nouveaux talents émergents et ceux des autres siècles passés.

Récemment, elle a écrit un livre sur le fameux Francesco Foschi, un peintre italien du 18ème siècle sur lequel elle a vraiment eu un coup de cœur et depuis qu’elle a découvert un des tableaux de cet artiste alors inconnu de son vivant, elle a tout mis en œuvre pour découvrir le reste de ces peintures et on peut dire qu’en cela, elle a fait un travail remarquable car actuellement, Francesco Foschi est un artiste, disparu certes, mais qui a une place dans l’univers de l’art.

Par ailleurs, à part d’être la directrice respectée der la maison d’art de Monte-Carlo, Marietta Corsini est aussi l’ambassadrice du groupe Point art Monaco qui organise chaque année de nombreuses expositions sur les œuvres des artistes monégasques ou/et ceux qui vivent à Monaco.

Cela fait maintenant plusieurs années que Marietta Vinci-Corsini est au service de l’art et depuis ses débuts, elle n’a cessé de remonter les échelons pour arriver aujourd’hui au sommet de sa carrière. En effet, la jeune femme n’est plus uniquement perçue comme une simple directrice de galerie mais elle est réellement une figure dans le monde de l’art et un personnage hautement respecté. Non pas parce qu’elle sème la terreur sur son chemin mais plutôt le contraire. En d’autres termes, Marietta Vinci est considérée comme la bienfaitrice des artistes anciens et du moment vu que c’est grâce à elle si certains artistes anciens sont aujourd’hui célèbres et si les artistes d’aujourd’hui sont plus respectés qu’auparavant.

Il ne faut certes pas oublier qu’il y a encore quelques années, les jeunes talents d’aujourd’hui ont eu beaucoup de mal à rivaliser avec les peintres d’autrefois qui sont aujourd’hui encore considérés comme les seuls grands maîtres de la peinture.

Pour y remédier, Marietta Corsini a créé le centre MdA Today pour donner aux nouveaux artistes d’aujourd’hui un lieu où exposer leurs œuvres. Mais plus que ce centre, la jeune femme a aussi concouru à la mise en place du groupe Point Art Monaco, une association qui ne regroupe pas uniquement des monégasques de sang mais tous les artistes qui vivent au sein de la principauté. Cette association, actuellement dirigée par Marietta Vinci-Corsini, est à l’origine de nombreuses expositions thématiques et de salons dont dernièrement le salon Point Art Monaco regroupant tous les artistes du groupe, toutes les galeries de Monaco et aussi les grands collectionneurs désireux de présenter leurs collections au public.

Les membres du Point Art Monaco comme son nom l’indique ne se composent pas uniquement des artistes présents à la maison d’art de Monte-Carlo dirigée par Marietta Vinci, mais aussi ceux qui ont leurs œuvres au sein des autres galeries de la cité-Etat comme la galerie SEM-ART Monaco, le Carré Doré ou encore le Reis Maas.

Edgar Degas est un illustre peintre français qui est né le 19 Juillet 1834 à Paris. Son parcours universitaire fut bref car après quelques années de droit, il a préféré entrer aux Beaux Arts et fut aider artistiquement par son père. Sa passion pour l’art s’est développé et vers 1859, il est parti étudié à Florence, Naples et Rome les œuvres du Quattrocento. A cette époque, il a peint plusieurs portraits.

En 1861, les sujets historiques ne l’intéressaient plus, il fut attiré par l’hippodrome et les courses de chevaux. En observant attentivement, ce qui se passait autours de lui, et grâce à sa mémoire visuelle, il a pu retranscrire sur une toile tout cela et créa ainsi des chefs d’œuvre. En 1874, Degas avait participé à la première exposition du groupe des impressionnistes. A part son amour pour les chevaux, il a aussi été réputé pour ses œuvres sur les jeunes danseuses de ballet ou les repasseuses.

Malgré le fait qu’il appartenait au groupe des impressionnistes, Degas fut attiré plus particulièrement par la peinture d’intérieurs, ceci a surtout été causé par sa santé oculaire qui ne lui permettait pas de travailler à la lumière. Il s’est alors voué à la recherche de nouvelles techniques qui s’adaptaient le mieux à ses problèmes de vue comme la peinture à l’essence de térébenthine, le pastel, le modelage de figures en cire.

A lui tout seul, il a créé durant sa vie dans les 2000 tableaux. En 1911, Degas arrêta toutes activités liées à la peinture car il devenu complètement aveugle et il s’est éteint le 27 Décembre 1917 à Saint-Valéry-sur-Somme.

Pierre Auguste Renoir, un peintre français est né à Limoges en Février 1841. En 1845, il suit sa famille et est allé vivre à Paris où il passa jusqu’à ses 13 ans sa scolarité. A son adolescence, Renoir est allé travailler chez les frères Lévy jusqu’à ses 17 ans où il faisait de la peinture de bouquets et des fleurs sur de la porcelaine. Vers 1858, il commença à faire des peintures sur éventail.

La vie de Renoir prend une autre tournure en 1862 où il entra aux beaux arts au niveau de l’atelier Glèvre et fit la rencontre de Bazille et de Sisley. En 1864, Renoir a participé à un salon et y exposa une de ses œuvres « l’Esméralda », la toile fut un grand succès mais après le salon, il la détruisit. Ses principaux modèles sont des paysages et des corps humains plus particulièrement des femmes et surtout celui de Lise Tréhot une de ses maitresses. Après sa rupture avec Tréhot, ces œuvres ont connu un grand changement et sont devenus plus sages. Sa carrière a fait un bon et commença réellement vers 1867 à l’exposition de la Lise à L’ombrelle.

Entre 1870 et 1883, Renoir fit son entrée dans le club des peintres impressionnistes. Ces œuvres avaient eu pour modèles essentiellement des paysages et la vie sociale urbaine entre la jeunesse et la vitalité. A cette période, sa plus grande chef d’œuvre est « le Déjeuner des Canotiers ».

Entre 1883 et 1890, Renoir fit son entrée dans l’ère ingresque, submergé de doute sur son art, il a changé complètement sa façon de peindre. Et avec l’arrivée de son fils en 1885, il a mis de côté ses œuvres inachevés pour peindre des tableaux sur la maternité. Son fils a été sa source d’inspiration. Sa plus grande œuvre de cet époque fut « les Grandes Baigneuses » pour la réalisation de cette toile, il lui a fallut plus de 3 ans.

Entre 1890 et 1900, il entreprit un autre changement de coup de pinceau. Sa peinture était un pur mélange de l’art impressionniste et du style ingresque. Et en 1894, l’arrivée de son second fils l’a incité à reprendre ses ouvres sur la maternité.

Entre 1900 à sa mort en 1919, Renoir était à l’apogée de son art, il entra alors dans la période cagnoise. Durant cette ère de sa vie, il fut atteint de crise de rhumatisme, et avec l’arrivée de son troisième fils, ces évènements ont été la source d’une toute nouvelle inspiration. En 1915, Renoir avec la perte de sa femme et dans son fauteuil roulant essaya d’oublier sa peine et son chagrin tout en peignant. Et en 1919, la France a perdu un artiste hors pair, il s’est éteint à Cagnes-sur-Mer.

Léonard de Vinci est né en 1469 à 30 km de Florence à Vinci. Il est né d’un notaire et d’une paysanne. Notre prodige de la peinture a reçue une éducation complète et est entré dans l’atelier de Verrochio pour être à la fois orfèvre, sculpteur et peintre. Dans cet atelier, il y resta près de 7 années, ce qui a fait de lui, un artiste polyvalent en ce qui concerne l’art plastique. Notre artiste est parti de Florence en 1481 pour aller à Milan. Le duc de Sforza l’y a engagé comme sculpteur et réalisa le monument équestre du duc Sforza et la cathédrale de Milan et de Pavie. Il y a aussi travaillé comme scénographe et a confectionné de nombreux décors de théâtre et de fêtes à la cour.

En matière de peinture, sa polyvalence lui permis de travailler aussi bien sur les portraits comme « La belle Féronnière » que sur les fresques comme « la grande Cène de Sainte Marie des Grâces ». Une fois installé à Milan, il commença à s’intéresser aux différentes sciences comme la géométrie, l’hydraulique, la mécanique. Il a aussi rédigé une théorie sur la peinture par rapport aux autres arts et a sorti une théorie sur la représentation du corps humain.

Léonard de Vinci a beaucoup voyagé, en 1499, il est parti pour Venise où il a travaillé pour Isabelle d’Este et puis de retour à Florence en 1503, il travailla avec Michel Ange dans un projet de décoration du Palais de la Seigneurie. Les chefs d’œuvres La Joconde et la Vierge de à l’enfant avec Sainte Anne sont de cette époque.
Léonard de Vinci voyageait beaucoup entre Florence et Milan à partir de 1506, et en 1513, il se rendit à Rome où il a travaillé comme Ingénieur pour le roi Léon X. En 1517, il retourne à Ambroise et il y vit jusqu’n 1519 où il y meurt. On lui décerna le titre de premier peintre, ingénieur et architecte du roi.

Paul Cézanne appelé aussi Maitre d’Aix est né le 19 Janvier 1938 dans la région d’Aix en Provence d’un père qui travaille dans le négoce en chapeaux de feutre. Il est issu d’une famille aisée. Durant son enfance, il a été étudiant dans le collège Bourbon en compagnie de Emile Zola qui est devenue l’un de ses meilleurs amis. Concernant son parcours estudiantin, il a fait des études de droit sans grand enthousiasme à l’Université d’Aix en Provence et suivait entre temps des cours de dessin au Jas de Bouffan où il s’est aménagé un atelier.

Une grande étape de la vie de Cézanne s’est déclenchée vers 1862 où il quitta le droit pour aller à Paris. Arrivé là bas, il travailla à l’académie suisse où il fit la rencontre de Pissarro, Renoir et Sisley tous autant passionnés d’art que lui. Malgré cette passion, il fus refusé à l’école des Beaux arts pour son excès de tempérament. Un an après, il s’installa à Auvers-sur-Oise avec Pissarro où ils commençaient à peindre.

Deux ans après en 1874, lors d’une première exposition des impressionnistes organisée par le photographe Nadar, les toiles peints par Cézanne n’ont pas impressionné le public, ils ont eu un accueil peu encourageant pour ses œuvres ce qui n’a pas découragé notre peintre. En 1877, il fit face à un nouvel échec et alors pris la décision de se séparer du groupe impressionniste.

En 1895, il fit une première exposition personnelle mais cela s’est vouée par un autre échec vis-à-vis du public, par contre il a obtenu l’estime des artistes et de ce fait il a été reconnu mondialement et remporta un grand prix lors d’une exposition des indépendants qui s’est déroulé à Bruxelles. Paul Cézanne est devenue un grand nom de la peinture française et le resta jusqu’à ce qu’en octobre 1906 une pneumonie l’emporta.

Notre maître d’Aix pour ainsi dire n’a vécu que pour la peinture. Ses chefs d’œuvre qui ont marqué sa vie d’artiste sont nombreuses si on ne compte que « la tentation de Saint Antoine », Madame Cézanne à la jupe rayée ou La Femme au fauteuil rouge» en 1877, et bien d’autres encore, en tout durant sa vie, on lui connait près de 80 chefs d’œuvres.